Ask an expert

Tanzanie - Zanzibar

Se réveiller avec le soleil sur la plaine Africaine. Faire communion avec le regard d'un lion, croiser une famille de léopards dans un arbre. Danser avec les Hadzabés. Prendre le thé les orteilles dans l'Océan Indien avec la pleine lune comme éclairage. Se croire au paradis sur les plages de Zanzibar et vivre une experience contrastante à Stontown. voilà le voyage Tanzanie Zanzibar et plus encore.

Sandra Chartrand | Laval, QC
 

Votre rôle

Avant de partir

Apprendre à connaître une région avant de la visiter constitue un bon moyen de tirer profit au maximum de la valeur éducationnelle de votre aventure avec Expéditions Monde. Durant votre voyage, vous serez continuellement en contact avec la population locale. Plus vous en savez sur le mode de vie des habitants de la région visitée et sur leur milieu, plus vous serez en mesure de vous imprégner de l’expérience, d’être à l’aise et de vous concentrer sur les aspects les plus subtils de l’environnement et de la culture.

L’équipe d’Expéditions Monde est heureuse de vous suggérer quelques lectures utiles avant que vous pliiez bagage. L’Internet constitue aussi une bonne source d’information gratuite sur les endroits et cultures que nous visitons. En savoir un peu sur l’histoire, le climat, la géologie, la faune et la flore de la région peut grandement vous aider à faire vos préparatifs de voyage. Bien entendu, votre guide partagera aussi avec vous ses connaissances locales de la culture et de l’environnement durant le voyage.

Expéditions Monde organise régulièrement des soirées diapo-info gratuites à propos de plusieurs de ses destinations et itinéraires. De telles présentations constituent une excellente occasion de discuter des détails de votre voyage et de mieux comprendre l’itinéraire et les conditions du voyage choisi. Pour plus de détails, veuillez contacter le bureau d’Expéditions Monde le plus près de vous ou consultez www.expeditionsmonde.com

 

Durant le voyage

Ne prenez que des photos… ne laissez que l’empreintes de vos pas! 

Voilà notre slogan depuis le début de nos activités. Peu importe si nous sommes en train d’escalader un sommet de 7 000 mètres ou si nous nous livrons à une excursion dans les parcs nationaux de la Patagonie, nous multiplions les efforts pour rendre justice à notre idéal. Il existe une panoplie de façons de nous aider à atteindre nos objectifs en matière de tourisme responsable, y compris :

Nous nous efforçons toujours de laisser les sites dans le même état ou dans une meilleure condition que celle dans laquelle nous les avons trouvés. Dans le passé, nous avons organisé des expéditions au camp de base du mont Everest où le seul objectif était de ramasser les déchets des autres autour du site et dans les sentiers. Nos guides sont en effet formés pour nettoyer les paysages naturels des déchets, peu importe s’ils proviennent de nos voyageurs ou non. Vous pouvez apporter votre aide en ramassant les détritus et en les éliminant de façon appropriée.

Bon nombre d’environnements que nous visitons sont très fragiles et il est important de marcher uniquement à travers les sentiers, même lorsque ceux-ci sont glissants, mouillés, ou boueux. Contourner les endroits boueux ou marcher sur les bords des sentiers ne fait qu’élargir les chemins, aggravant ainsi le problème, et formant de nouveaux sentiers qui entravent la beauté du site.

Veuillez porter attention à l’endroit où vous posez les pieds. Il est aisé d’écraser les fleurs délicates, les herbes, fougères, et lichens qui poussent le long des sentiers en les piétinant à l’aide d’une botte de marche (que porte une personne de 60 kg…). Certaines mousses et lichens peuvent prendre des centaines d’années à pousser, et quelques pas peuvent participer à l’érosion et à la dégradation de la végétation.

Veuillez résister à la tentation de ramasser des plantes. Les fleurs sont les organes reproducteurs de la plante, et si vous les cueillez, leurs chances de pouvoir se reproduire seront grandement diminuées ou éliminées. Lorsque cela est possible, votre guide peut fournir un spécimen à tout le groupe pour permettre un examen et une discussion, au lieu d’encourager une observation individuelle.

Veuillez ne pas rapporter d’objets naturels en guise de souvenir, surtout ceux en provenance de sites historiques ou d’écosystèmes fragiles comme les barrières de corail.

Quand nous apportons, nous rapportons. Veuillez vous assurer de ne laisser aucun bout de papier, d’aluminium, de plastique, ou autre ordure au camp, peu importe sa taille.

Nous vous recommandons de transporter un petit sac de plastique pour recueillir les déchets que vous générerez sur les sentiers afin d’être en mesure de les jeter dans les poubelles communes au campement.

La population locale aura sans doute un point de vue différent que le vôtre sur la manière d’éliminer les déchets, ce qui ne signifie pas qu’ils ne se soucient pas de leur environnement. Certaines communautés ont vécu une transition très rapide entre un mode de vie rural axé sur la subsistance et la vie urbaine. Dans un mode de vie de subsistance, la plupart des déchets sont composés de produits naturels organiques qui, si on les jette au sol, se décomposent rapidement ou sont consommés par les animaux. En conséquence de l’arrivée de la technologie jetable, les emballages, les plastiques, et les feuilles d’aluminium ont remplacé une partie des déchets naturels. Or, ces matériaux peuvent prendre des centaines d’années avant de se décomposer. Le changement culturel et l’infrastructure requis pour gérer ces nouveaux déchets pourraient être encore à un stade embryonnaire.

* Expéditions Monde achète toute sa nourriture en grosses quantités dans des centres régionaux, ce qui réduit au minimum la quantité d’emballages et garantit une qualité d’aliments acceptable, mais surtout, soustrait les communautés isolées à la responsabilité de fournir de la nourriture. Dans certaines destinations isolées, la nourriture est une denrée rare. Étant donné que les voyageurs occidentaux dépendent de ces communautés pour les ravitailler, le coût de la nourriture peut augmenter au-delà des moyens de la population locale. Il est de notre responsabilité de s’assurer que nous n’encourageons pas une telle situation.

 

Rétablir l'équilibre

Il existe une différence marquée entre la richesse économique des nations occidentales et celle des pays en développement, ce qui est très apparent lorsque vous voyagez. En tant que tour opérateur, nous avons l’occasion de faire notre part pour tenter de rétablir l’équilibre en donnant une formation à la population locale, et en finançant et soutenant le tourisme durable à long terme, qui donne plus de pouvoir à la population locale.

Ceci étant dit, l’équilibre est fragile. Certaines façons de partager notre richesse peuvent parfois avoir des effets néfastes dans nos pays d’accueil, et même empirer la situation actuelle. Par exemple :

La mendicité est une dure réalité de la vie dans un pays en développement. C’est aussi une pratique qui, selon la plupart des communautés, ne devrait pas être encouragée, particulièrement de la part des visiteurs qui ne comprennent pas quand il peut être approprié de ce faire. Expéditions Monde partage ce point de vue. On devrait toujours éviter de donner de l’argent aux mendiants puisque cette pratique pourrait entraîner une dépendance chez les mendiants quant à une telle source de revenu, nuisant ainsi à leur motivation à chercher un emploi et à trouver des solutions à long terme au problème de la pauvreté. Dans certaines situations, des familles vont même volontairement défigurer ou mutiler leurs enfants pour qu’ils rapportent davantage d’argent en mendiant.

Nous dissuadons les gens de faire cadeau de stylos, de bonbons, de papier à dessin, et d’autres articles du genre, puisque les locaux en viennent parfois à moins respecter les visiteurs, s’étant créé des attentes et ayant développé une dépendance, qui se transforment en déception et même en hostilité lorsque les voyageurs suivants n’en font pas autant.

Il peut arriver que des gens vous demandent de leur donner des médicaments, ou, si vous avez de l’expérience dans le domaine de la santé, que vous sentiez le besoin de partager vos connaissances en médecine lorsqu’un besoin évident d’assistance médicale se manifeste. Sauf dans des situations où la vie de quelqu’un est en danger, il est important de limiter votre rôle à celui de fournir les premiers soins, comme panser des blessures. Après tout, il est impossible pour un simple voyageur, une infirmière, ou même un docteur chevronné de connaître les maladies endémiques ou les aspects culturels de la région visitée, sans compter que le voyageur ne pourra demeurer sur les lieux pour assurer la continuité des soins. De plus, il est possible que les médicaments fournis causent plus de mal que de bien. C’est pourquoi nous vous demandons de référer tout problème de santé affligeant un membre de la population locale aux professionnels de la santé de la région visitée.

 

Tenue vestimentaire

Il est crucial d’adopter une tenue vestimentaire modeste dans plusieurs excursions offertes par Expéditions Monde. Tandis que les coutumes et le code vestimentaire varient énormément à travers le monde en développement, la plupart des cultures que nous visitons sont très conservatrices et les vêtements y couvrent généralement la majorité du corps.

En règle générale, le code vestimentaire est plus souple dans les grandes villes, tandis que les régions rurales et isolées ont tendance à être très conservatrices. Le fait d’adapter votre tenue vestimentaire pour être en conformité avec les coutumes locales favorisera toujours l’acceptation et le respect. Voici quelques points à garder en tête lorsque vient le temps de faire vos bagages :

Rappelez-vous que si vous tentez de respecter les coutumes et les croyances locales, les gens seront heureux de vous recevoir et votre expérience s’en verra grandement améliorée.

Les bijoux doivent être réduits au minimum lorsque vous êtes en expédition. Ils sont souvent perçus par la population locale comme des signes évidents de votre richesse, puisque la plupart d’entre eux ne pourraient jamais se procurer de tels objets. Laissez vos bijoux et montres tape-à-l’œil à la maison.

Nous recommandons que chaque voyageur, peu importe son sexe, apporte une paire de bermudas, ces derniers étant bien plus acceptables que des shortscourts. Nous suggérons aussi que les femmes portent des jupes recouvrant les genoux ou des pantalons légers. Il est préférable de laisser le lycra au centre de conditionnement physique !

Les hauts qui exposent les épaules sont généralement inacceptables, et il peut être considéré inapproprié de ne pas porter de soutien-gorge.

Lorsque vous entrez dans une maison, un monastère, un temple, ou autre établissement religieux ou site d’intérêt, il est de coutume d’enlever vos souliers et il est important d’être habillé en conséquence. La meilleure façon de vous assurer d’être conforme aux normes est d’observer la population locale. Votre chef d’équipe peut aussi vous conseiller sur ces sujets chatouilleux.

La nudité est totalement inacceptable dans la plupart des cultures. Pour la baignade, vous devriez porter un maillot convenable. Il est aussi admis de porter un sarong par-dessus un bikini. Ne tenez pas pour acquis que ce que font les autres visiteurs est acceptable. Plusieurs touristes se baignent ou se font bronzer nus, en dépit des coutumes locales. Ce comportement est à notre avis irréfléchi et peu souhaitable.

N’hésitez pas à exprimer aux habitants de la région que leur village, leur domicile, leurs enfants, leur habillement, leur culture, ou leur environnement vous plaisent ou sont spectaculaires. Ces compliments peuvent les inspirer à être fiers de leur culture, à protéger la qualité de leur environnement, et, nous l’espérons, à les motiver à résister à l’exploitation de leurs ressources et à l’occidentalisation de leur culture et de leur mode de vie.

 

Hygiène personnelle

Veillez à n’apporter que des produits de soins personnels (savon, shampoing, revitalisant, pâte à dents) biodégradables et sans phosphate. Il est vrai que de tels produits peuvent être un peu plus dispendieux que les autres et difficiles à trouver. Néanmoins, les composantes de certains produits de nettoyage réguliers peuvent engendrer des proliférations d’algues et avoir des effets néfastes sur les branchies des poissons, limitant leur capacité à respirer et entraînant leur mort.

Ne lavez jamais quoi que ce soit (corps ou vêtements) avec des produits de nettoyage directement dans une rivière ou un lac. Procurez-vous un bol auprès de votre chef d’équipe et transportez l’eau à une distance d’au moins 50 mètres du bord de l’étendue d’eau. Cette précaution donne une meilleure chance au sol de filtrer les impuretés avant que l’eau de lessive ne se jette dans le cours d’eau principal.

Veuillez ne pas imiter la population locale lorsque vous faites du nettoyage. Les locaux pourraient ne pas utiliser les savons appropriés et ne sont probablement pas conscients des conséquences de l’utilisation de produits nettoyants occidentaux sur l’eau. Notre équipe est renseignée à propos de telles incidences, mais nous ne souhaitons pas influencer les communautés locales et leurs coutumes. Le mieux que nous puissions faire est de s’assurer que nos voyageurs et nos employés n’alimentent pas le problème et d’expliquer notre approche circonspecte aux membres de la population locale lorsqu’ils nous posent des questions.

Lavez-vous toujours soigneusement les mains avant de manger et après avoir été à la toilette. Cela dit, c’est une très bonne idée que de transporter des serviettes antiseptiques ou un gel antiseptique sur soi, que ce soit sur les sentiers ou dans les villes, pour faciliter le lavage de vos mains.

Durant les expéditions, veuillez éviter d’utiliser les douches des refuges, à moins de vous être assuré que l’eau est chauffée au moyen de l’énergie solaire, électrique ou au gaz. Dans plusieurs endroits, ils utilisent le bois comme combustible, ce qui contribue à l’augmentation rapide de la déforestation. Votre chef d’équipe pourra vous renseigner sur les pratiques de chaque endroit. Nous vous fournissons un bol d’eau chauffée au kérosène le matin, l’idéal pour commencer la journée avec une toilette à l’éponge. Pour ce qui est des expéditions plus longues ou qui ont lieu dans des régions plus isolées, gardez à l’esprit que vous faites partie d’une équipe qui partage les mêmes conditions de vie que vous.

 

 

 

Photographie

Vous visiterez inévitablement des endroits vraiment grandioses et impressionnants lors de votre voyage. Le fait d’immortaliser ces souvenirs empreints d’histoire représente un des aspects les plus gratifiants de votre périple. Il est important de prendre en considération que la photographie peut être perçue comme une intrusion dans la vie privée et professionnelle des gens. Nous espérons que vous respecterez toujours la vie privée et la dignité de vos hôtes et compagnons.

Veuillez vous assurer de toujours demander aux gens la permission de les photographier. Le langage corporel peut habituellement communiquer vos intentions et il est important de toujours respecter les désirs de vos sujets.

Certaines personnes n’aiment pas être prises en photo, pour des raisons religieuses, culturelles, ou autres. Malgré leur beauté, elles peuvent manquer de confiance en compagnie d’Occidentaux ou lorsqu’ils portent leurs vêtements de travail ou de détente.

Votre chef d’équipe vous tiendra au courant lorsque vous visitez des sites sacrés et autres monuments qui ne devraient pas être photographiés. Il peut aussi vous arriver de voir des consignes affichées pour vous aviser que la photographie est interdite.

Nous vous décourageons fortement d’offrir toute forme de récompense en échange du droit de photographier les gens puisque ce geste peut encourager la mendicité et la création d’attentes auprès de la population locale.

Si vous promettez d’envoyer une photo à la personne que vous avez croqué sur le vif, veuillez tenir parole. Nos chefs d’équipe feront tous les efforts nécessaires pour veiller à ce que les personnes concernées reçoivent votre photo la prochaine fois qu’ils visiteront la région s’il n’y a aucun service postal.

Familiarisez-vous avec votre caméra avant de partir. Un filtre polarisant et un bon téléobjectif constituent des accessoires très utiles. Assurez-vous d’apporter des réserves supplémentaires de pellicules ou de mémoire digitale ainsi qu’une suffisante quantité de batteries. Dans les coins plus isolés de la planète, il peut être difficile de trouver de la pellicule de qualité.