Ask an expert

Tanzanie - Zanzibar

Se réveiller avec le soleil sur la plaine Africaine. Faire communion avec le regard d'un lion, croiser une famille de léopards dans un arbre. Danser avec les Hadzabés. Prendre le thé les orteilles dans l'Océan Indien avec la pleine lune comme éclairage. Se croire au paradis sur les plages de Zanzibar et vivre une experience contrastante à Stontown. voilà le voyage Tanzanie Zanzibar et plus encore.

Sandra Chartrand | Laval, QC
 

Voyage responsable selon Expéditions Monde

 

Nous veillons à ce que nos destinations conservent leur caractère naturel et la diversité culturelle pour les générations futures. Cela ne peut être réalisé qu'avec le soutien de tous nos voyageurs et nos partenaires locaux.

Notre GUIDE DU VOYAGE RESPONSABLE a été créé en tant qu'outil éducatif afin de sensibiliser nos voyageurs et partenaires locaux sur leur rôle dans nos efforts de tourisme responsable. Ce guide présente nos objectifs et pratiques environnementales, donne des exemples d'initiatives de tourisme responsable que nous mettons en place et décrit la façon dont les voyageurs peuvent jouer un rôle dans la réduction de l'impact sur l'environnement et les cultures visitées.

>> Téléchargez notre Guide du voyage responsable  (en anglais uniquement)



  

 

Le tourisme durable

Depuis ses débuts en 1975, Expéditions Monde est un pionnier dans le domaine du tourisme responsable et durable dans une panoplie de destinations à travers le monde.

Au fil des ans, Expéditions Monde a acquis une réputation internationale en tant qu’organis ateur de premier choix en ce qui concerne le tourisme d’aventure en petits groupes, en misant sur des expériences uniques dans des régions isolées et sauvages ainsi que sur des destinations nécessitant une réelle immersion culturelle avec les peuples locaux.

Bien que de nombreux pays et communautés visités vivent dans un état de pauvreté difficile à imaginer, leur culture est spirituellement riche et colorée. La découverte de cette autre forme de richesse est accessible à tous,  à condition que l’expérience soit vécue tout en veillant à respecter les croyances de la communauté, les besoins des habitants et l’environnement qui les entoure.

Les panoramas naturels que nous explorons figurent parmi les plus riches — et parfois les plus intéressants — de la planète, mais ces milieux sont aussi très fragiles. Grâce à l’éducation, au leadership, à l’expérience, ainsi qu’à l’équipement et l’organisation appropriée, il est possible de parcourir ces régions de manière responsable. Il est pour nous primordial de s’assurer que les expériences de voyage d’aventure n’affectent pas les valeurs naturelles de l’environnement.

Il est important de rappeler que le tourisme durable ne peut se développer en une seule journée. Il est souvent nécessaire de conseiller les voyageurs pour être en mesure d’adapter la façon dont ils voyagent. Ceci peut  nécessiter une période de transition durant laquelle le changement pourrait ne pas être immédiatement perceptible. Notre travail en coulisses, combiné aux efforts de notre équipe et des communautés locales, nous permet de promouvoir une vision et une compréhension communes qui forgeront la réalité au fil du temps.
Le présent guide donne un aperçu des politiques qui régissent notre entreprise en ce qui a trait à notre planification des voyages, et fournit certaines recommandations pratiques pour les voyageurs qui prennent part à nos aventures.

Nos principes de durabilité environnementale

Il est primordial de prôner une véritable durabilité dans tous les aspects de la planification et des activités de notre entreprise. Plus précisément, on devrait aborder les circuits d’Expéditions Monde de façon à sauvegarder les valeurs culturelles et naturelles de la région visitée pour les générations futures.

Lorsque cela est possible, Expéditions Monde établit des partenariats avec des groupes environnementaux locaux, des gestionnaires du territoire, ou les deux, afin d’appuyer avec enthousiasme les efforts visant à promouvoir la conservation, la protection ou la réhabilitation de l’environnement.

Nos principes de tourisme responsable

Expéditions Monde a comme objectif d’accroître les effets positifs du tourisme auprès des communautés d’accueil, ce qui comprend la formation et l’embauche d’une équipe locale, le recours à des fournisseurs locaux et l’aide relative au développement d’une économie locale durable.

Nous réduisons au minimum les effets négatifs que peut avoir le tourisme en veillant à ce que notre présence n’éloigne pas les ressources des communautés visitées et ne fasse pas augmenter le prix des ressources locales.

Expéditions Monde fournit des occasions de prendre part à des échanges culturels, à travers lesquels les populations locales et les visiteurs peuvent faire connaissance et apprendre les uns sur les autres dans un environnement de respect mutuel.

Nous contribuons au bien-être de la communauté d’accueil, comme le démontre notre programme Projet communautaire à l’étranger grâce auquel nos voyageurs peuvent séjourner dans des villages défavorisés et participer à l’amélioration des infrastructures de base liées à la santé, à l’éducation, et à l’accès à l’eau potable.

Expéditions Monde s’efforce d’informer ses voyageurs à propos de leur destination, ainsi que relativement à la culture locale, tout en fournissant des conseils pratiques sur le comportement approprié à adopter afin de réduire au minimum l’incidence de leur périple.

 

Gestion des feux

Être assis autour d’un feu de camp consiste en l’une des expériences les plus mémorables du camping. Cependant, la plupart des écosystèmes visités par Expéditions Monde demeurent extrêmement fragiles et le bois y est souvent une ressource rare et précieuse. En tant que visiteurs qui tentent de réduire au minimum leur incidence dans de telles régions, nous ne ferons généralement pas de feux de camp. Dans bien des milieux, les feux perturbent l’équilibre naturel, en plus d’utiliser des ressources et des habitats qui seraient autrement décomposés par des microbes et invertébrés.De multiples environnements comme les régions subalpines et les forêts tropicales sont trop fragiles pour permettre de faire des feux, ce qui motive notre utilisation exclusive de réchauds à gaz. Toutefois, il existe des milieux dans lesquels il est possible de faire des feux de camp, comme par exemple des environnements où il y a des régimes d’inflammabilité saisonniers réguliers. Dans l’éventualité où nous faisons un petit feu de camp, voici quelques conseils à suivre :Nous n’allumerons aucun feu lorsqu’il y a un risque que celui-ci se propage ou lorsque c’est illégal, notamment durant les périodes d’interdiction.Nous ne ferons que de petits feux : « Plus le feu est gros, plus le risque est grand ».Expéditions Monde s’attendra à ce que vous fassiez votre part dans la cueillette du bois mort. Veuillez suivre les conseils de votre chef d’équipe à propos du type de bois à ramasser et de l’endroit où trouver ce dernier.Portez attention aux endroits où vous marchez lors de votre cueillette et assurez-vous que le bois ramassé est complètement mort et détaché de l’arbre duquel il provient.Ne ramassez jamais de morceaux de bois creux, partiellement enterrés ou décomposés. Ceux-ci peuvent servir d’habitat à une multitude d’organismes comme des serpents et des lézards, sans compter le rôle qu’ils jouent dans la création du sol.Gardez à l’esprit que les araignées, mille-pattes, et bon nombre d’autres bestioles vivent à l’intérieur du bois mort et tenteront de défendre leur habitat, comme vous le feriez sans doute. La prudence est donc de mise.Dans bon nombre de cultures, on s’offusque lorsque des gens jettent des déchets dans le feu.Le plastique génère des vapeurs toxiques lorsqu’il brûle, tandis que l’aluminium ne se consume pas totalement. Par conséquent, ces deux matériaux devraient être recyclés ou déposés avec les autres déchets, et non brûlés.Gardez en tête que les pierres que vous trouvez dans les rivières peuvent exploser si elles sont chauffées et que la formation de cercles de roches pourrait empêcher les prochains voyageurs de jouir de la beauté naturelle vierge du site.Nos campements ne sont jamais monotones et nous croyons que les feux ne vous manqueront pas puisque vous serez trop occupés à vous reposer, à faire le bilan des évènements de la journée, à faire connaissance avec votre groupe et votre équipe, à vous familiariser avec la culture locale ou à apprécier une performance de danse et de musique traditionnelle à laquelle se livre votre équipe.

 

Proctection de la Faune

Il s’avère impossible, dans le cadre de toute expédition en plein air, d’éviter la rencontre de certains habitants du milieu naturel, qu’ils soient couverts de plumes, de fourrure, ou d’écailles. Malgré le déploiement de plusieurs efforts dans le but de réduire au minimum les risques pour la faune, nos activités peuvent empêcher certains animaux de vaquer à des tâches routinières importantes. À long terme, ceci pourrait avoir des effets néfastes sur les espèces observées. Lorsque les animaux nous observent, ils ne sont pas en train de manger, de dormir ou de se reproduire (habituellement !). Autrement dit, ils ne font pas à ce qu’ils feraient d’ordinaire si nous n’étions pas en train de les déranger. De telles répercussions peuvent devenir préoccupantes si l’espèce est déjà en péril, en saison de reproduction, ou dans un climat hautement saisonnier, moment où les animaux ont besoin de chaque minute, pour refaire leurs réserves avant l’arrivée de l’hiver ou de la saison sèche.Vous êtes tenus d’observer les consignes suivantes :Ne touchez, ne flattez, ne manipulez jamais un animal et ne tendez jamais la main vers ce dernier, qu’il soit domestique ou en liberté. Dans certaines régions, la rage est courante et peut être transmise directement aux humains, comme c’est le cas pour les puces, les tiques, et autres maladies ou parasites. De plus, les morsures et égratignures peuvent par la suite s’infecter.Certaines maladies et parasites humains se transmettent directement aux animaux, surtout aux primates. Si vous visitez une colonie de primates il est important que vous soyez en très bonne santé, que vous n’ayez pas de maux de ventre, etc.Ne nourrissez jamais la faune locale, car ce geste peut engendrer des problèmes à long terme comme l’obésité chez les animaux, ainsi que des maladies comme la maladie de Rivalta. De plus, cette pratique peut mener à la création de vastes populations agressives chez des espèces précises. Elles deviennent ainsi dépendantes des humains, poussent d’autres espèces à se déplacer, et souffrent de famine lorsque la saison touristique prend fin. Expéditions Monde s’assure de ne jamais nourrir la faune et va jusqu’à filtrer l’eau de vaisselle pour y enlever les particules de nourriture résiduelles.Gardez vos distances lorsque vous observez ou photographiez des animaux. Nous recommandons l’utilisation d’un objectif zoom pour votre caméra.Ne vous approchez pas plus que de 8 à 12 mètres des animaux sauvages comme les phoques, les pingouins, les animaux de plaines, etc. Votre guide vous informera des meilleures distances à conserver pour permettre une fuite (la votre et la leur !) en fonction de l’animal et des conditions dans lesquelles vous rencontrez celui-ci.Nous recommandons d’avoir des jumelles pour observer des animaux sensibles, dangereux, ou éloignés. Vous devriez accorder aux animaux timides, dangereux, rares, ou sensibles (par exemple, en train de se reproduire, de faire la cour ou de bâtir leur nid), ou aux femelles accompagnées de leur progéniture plus de respect ainsi qu’une plus grande distance pour fuir. De plus, assurez-vous de ne jamais entourer un animal, de ne jamais vous attrouper autour de lui, et de ne jamais vous placer entre une mère et son petit, puisque de telles situations portent généralement l’animal à adopter un comportement défensif, agité et imprévisible.Essayez de garder le silence autant que possible lorsque vous êtes près des animaux. Cette pratique, combinée au port de vêtements de couleur neutre, augmente la qualité de l’expérience de votre groupe et réduit au minimum la perturbation de la vie animale.Évitez d’acheter des produits d’origine animale. Le marché créé par la vente de ces articles contribue au braconnage, même dans les endroits protégés. Les biens à proscrire comprennent tous les objets  faits de peaux, d’os, ou de cornes d’animaux, ainsi que les carapaces, les coquillages, et certains médicaments traditionnels.